Otranto

Otranto, malgré un passé mouvementé qui lui a laissé des traces indélébiles - une cathédrale pittoresque renferme une partie de sa triste mémoire - émerge en tant que cité balnéaire pleine de charme dans la région du Salento.

Histoire

Les premiers habitants d’Otranto remontent à la Préhistoire. Quand la Grande Grèce conquit l’Italie du Sud à l’Antiquité, Otranto y compris, la cité devint un important port marchand entre l’Orient et l’Occident. Du Moyen-âge au début de la Renaissance, elle fit office de porte d’entrée et de plaque tournante du commerce dans la région de la botte italienne.

Après avoir connu l’occupation successive des Byzantins, des Normands, des Angevins et des Aragonais, Otranto tomba entre les mains des Turcs en 1480. Ces derniers souhaitèrent convertir les habitants à l’Islam et ceux qui refusaient furent tués. 800 hommes perdirent la vie au cours de cet infâme massacre. Leurs reliques furent déposées au sein de la cathédrale d’Otranto.

Otranto aujourd’hui

À Otranto, les façades blanchies à la chaux s’alignent face aux eaux turquoise de la mer Adriatique, tandis que plus haut, les murailles séculaires préservent avec hargne le cœur historique de la cité.

À la découverte d’une mémoire bien gardée

Les remparts enserrant le centre historique d’Otranto datent de l’époque des Messapes, environ huit siècles avant notre ère. Ceux-ci ont été fortifiées au fil des siècles afin de faire face aux dangers en provenance de la mer. La monumentale Porta Terra, suivie de la Torre Alfonsina, constitue le principal accès à la vieille ville. À l’intérieur, un enchevêtrement d’escaliers étroits vous conduit à des places ou des rues à l’ambiance hors du temps. C’est ainsi qu’au hasard d’un tournant, vous tomberez sur le duomo qui conserve les crânes des 800 martyrs.

La cathédrale d’Otranto a été construite par les Normands au XIe siècle. C’est en son sein, dans une vitrine derrière l’autel, que sont exposées les reliques des victimes du massacre turc. Mais son attrait ne se limite pas à cela. Le moine Pantaleone lui a laissé un beau sol en mosaïque médiévale qui rassemble près de 600 000 carreaux en pierre calcaire. A proximité de la cathédrale, le Museo Diocesano met à l’honneur des chefs-d’œuvre issus de la localité, dont quelques morceaux de la mosaïque. Plus modeste, l’église byzantine de la Chiesa di San Pietro renferme également des trésors, à l’instar de ses grandes fresques.

Un autre monument historique, le château d’Otranto a été fondé au XVe siècle. Le bâtiment a subi plusieurs remaniements dans le but de former un ensemble avec les murailles de la vieille ville. L’écrivain Horace Walpole s’en est inspiré pour écrire un des premiers romans gothiques européens, publié en 1764 : « le Château d’Otrante ».

Les plaisirs balnéaires au programme

Vous n’avez pas besoin de vous déplacer bien loin pour profiter des plaisirs balnéaires à Otranto. La ville abrite en son cœur une belle plage. Au premier regard, les parasols savamment agencés à la lisière d’une eau turquoise donnent à cette petite baie un air de carte postale.

Si vous préférez en revanche la nature sauvage, dirigez-vous vers Porto Badisco, à une douzaine de kilomètres d’Otranto. Le chemin qui mène au site offre déjà des vues saisissantes. Arrivé dans la baie, admirez le paysage de cette crique isolée dans un écrin de rochers. C’est un bon spot pour faire de la plongée. D’après le poète Virgile, il s’agirait de la première cachette d’Enée en Italie lorsqu'il s’est enfui de Troie. En outre, profitez de votre escapade dans la localité pour découvrir la tradition culinaire des oursins !

L’artisanat local en guise de souvenirs

La tradition locale de l’artisanat connaît un franc succès auprès des nombreux visiteurs qui font pied-à-terre à Otranto chaque année. C’est un vaste catalogue d’artefacts, confectionnés avec tout un éventail de matières naturelles, qui vous attendent dans les petits ateliers et boutiques de la ville. Laissez-vous séduire par les belles mosaïques inspirées du sol de la cathédrale d’Otranto, les paniers en rotin, les cloches porte-bonheur ou encore les objets à base de lin.

Climat

Otranto hérite d’un climat méditerranéen caractérisé par une saison estivale chaude et sèche et des hivers relativement doux. Les températures les plus froides ont lieu en janvier, avec une moyenne de 9°C, tandis qu’août se présente comme le mois le plus chaud, avec une température moyenne de 24.7 °C. Côté précipitations, l’automne et l’hiver sont les saisons les plus frappées. Otranto affiche une moyenne de pluies de 626 mm/an.

Comment s’y rendre ?

Le voyage vers Otranto passe généralement par Lecce. La route nationale 16 Adriatica Lecce-Maglie-Otrante constitue la principale voie routière desservant la cité. Diverses routes provinciales la traversent, à savoir : la SP87 côtières Otranto-Porto Badisco-Santa Cesarea Terme, la SP358 Uggiano la Chiesa-Otranto, la SP48 Martano-Carpignano Salentino-Otranto, la SP277 Otranto-Giurdignano et la SP366 Otranto-San Foca-San Cataldo

Si vous conduisez, prenez l’A14 en direction de Lecce, en passant par Bari. Bifurquez ensuite sur la SS16 pour atteindre Maglie et déboucher un peu plus loin sur Otranto. Durant la période estivale, vers la mi-juin au début du mois de septembre, les bus du service « Salento in treno e bus » circulent entre les destinations phares du Salento et font des arrêts quotidiens à Otranto. Ceux-ci desservent également les sites de Laghi Alimini et Cesarea Terme.

Si vous préférez la voie ferroviaire, montez dans un train de Lecce, puis dans une navette vers Maglie où vous allez être transbordé pour Otranto. À titre d’information, la gare est le terminus de la Ferrovie del Sud Est et de la ligne Lecce-Otranto.

Comment se déplacer ?

Le bord de mer d’Otranto peut se visiter à pied ou à vélo. En raison des rues plus ou moins étroites, l’usage d’une voiture n’est pas recommandé. De même pour le centre historique de la ville, avec ses escaliers sinueux, il vaut mieux marcher pour en apprécier tous les recoins.

Que faire à Ostanto ?

- Déambuler dans les rues et escaliers de la vieille ville

- Rendre hommage aux martyrs au sein de la cathédrale d’Otranto

- Se dorer la pilule sur la plage

- Faire de la plongée au site de Porto Badisco

- Découvrir l’art de la mosaïque auprès des artisans locaux, etc.

6 photos

Bonjour

Je suis Ketty de "Mandala Tour ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
39 095 508959