Camogli

Camogli est une cité maritime au nord-ouest de l’Italie, dans la région de Ligurie. Mêlant culture, plaisirs nautiques et trésors moyenâgeux, elle se présente comme un petit bijou de la Méditerranée.

Si vous partez à Gênes pour vos prochaines vacances, songez à faire un crochet dans laville romantique de Camogli. Blotti dans le pittoresque golfe Paradiso, sur la riviera italienne du Levant, ce petit bourg de l’Italie du Nord affirme, avec son port de plaisance bordé d’hôtels, de restaurants et de bars branchés, la vocation d’une station balnéaire de luxe. Vous visiterez des forts et des églises romanes, témoins du prestigieux passé de Camogli. Vous profiterez du sable, des plages et de la mer tout en jetant un clin d’œil à l’histoire… Le Christ des abysses, incroyable statue plantée sous la mer, sera l’unique attraction des plongeurs. Achetez sans tarder votre billet d’avion pour Camogli, la perle des côtes liguriennes.

Histoire

Camogli a connu un passé long et mouvementé avant de devenir le centre balnéaire aux airs huppés qu’elle est aujourd’hui. Des traces d’occupation humaine ont pu être attestées depuis la préhistoire, tels que des récipients et autres ustensiles en terre cuite remontant approximativement à plus de 1500 ans avant J.-C. L’origine du nom de la ville est un casse-tête pour les anthropologues : les uns pensent que le mot « Camogli » est rattaché à la divinité Mars qui s’appelait Camulus ou Camolio dans la langue des Celtes ; d’autres attribuent le nom de la cité à la mauvaise manie des marins d’emprisonner leurs femmes dans une case commune – « la casa de Moglie » ̶ avant de larguer leurs voiles. Le site est habité par une communauté de pêcheurs à partir du ve siècle.

Durant le Haut Moyen-âge, la scène politique est dominée par les Lombards qui s’emparèrent des villages côtiers de Ligure, avant d’être chassés à leur tour par les forces de Charlemagne. Camogli fut déchirée par les luttes de pouvoir que se livraient les riches aristocrates de Visconti, de Gênes et de Milan. Ils n’hésitèrent pas à sacrifier le bonheur de leurs sujets à l’appétit des biens matériels et aux conquêtes militaires. C’est à cette triste époque que le château fortifié de Dragonara fut construit afin d’offrir un abri sûr aux habitants lors des raids et des incursions ennemies.

À la fin du xvie siècle, Camogli devint une ville portuaire et commerciale florissante. La draperie, la soie et l’artisanat ont connu un plein essor. Les armateurs locaux reçurent des commandes importantes de navires et de paquebots de la part des gouvernements européens.

Le 3 mai 1877, Camogli s’est vu décerner officiellement le statut de commune urbaine.

Aujourd’hui

Les deux moteurs de l’économie sont la pêche et le tourisme. Camogli est en particulier connue pour ses anchois salés, qui font l’objet d’un traitement en usine avant d’être vendus dans des bocaux en verre appelés « arbanelles ». Le thon est aussi une ressource de grande valeur économique, complétée par le maquereau, la bonite et la sériole. La coopérative de pêcheurs de Camogli est encore en activité, bien que la pêche ait considérablement régressé face à la montée triomphale du tourisme.

Le village de Camogli compte actuellement près de 5 332 habitants dispatchés dans 3 quartiers : San Rocco, Ruta et San Fruttuoso, célèbre pour sa petite baie aux coloris romantiques.

À voir et à visiter à Camogli

En voyage à Camogli, vous profiterez de vacances extraordinaires en bord de mer. Sur la riviera du Levant, où l’art, l’architecture et la méditerranée se fondent harmonieusement dans le paysage, découvrez l’incroyable dolce vita italienne.

Sites naturels

Le tourisme est essentiellement axé sur le nautisme et les plaisirs de la mer. Ce n’est pas par hasard si Camogli est surnommée « la ville aux mille voiliers blancs ». Baie, criques et falaises déchiquetées composent un décor de carte postale qui n’a rien à envier à la Côte-d’Azur française. Des maisons hautes en couleurs, dont la peinture indiquait jadis aux pêcheurs la proximité de la côte, se succèdent le long du littoral.

Les plages d’eaux cristallines sont une invite à la baignade et à la plongée. Servez-vous d’un appareil photo étanche pour filmer les créatures marines en pleine action. Des congres, des murènes et des bandes de vivaneaux défileront sous vos yeux. Le clou de la plongée est de découvrir le célèbre « Christ des abysses », une figure sculptée de Jésus-Christ gisant dans la baie de San Fruttuoso. Haut de 2,5 mètres, cet éminent ouvrage est dû au sculpteur Guido Galletti sur la demande de Duilio Marcante, le père italien de la plongée, en mémoire d’un nageur. Le Messie est représenté en bronze, les bras ouverts et tendus vers le Ciel, en signe de bénédiction des marins. Datant de 1954, le Christ des Abysses est sans conteste l’une des plus belles attractions de Camogli.

À part le snorkelling, d’autres disciplines telles que le kayak, le bateau à moteur et la course à paddle sont ouvertes aux voyageurs. Si vous êtes amateurs de sites romantiques, laissez-vous surprendre par les villages balnéaires de charme qui longent la Riviera du Levant , comme Santa Margherita Ligure, Rapallo ou encore Sestri Levante. Pour avoir un saisissant aperçu de cette rade méditerranéenne, il faut faire une navigation de plaisance au départ du port de Camogli. Elle aboutira sûrement à Portofino, lieu de villégiature visité par les stars du show business international.

Pour joindre le trek aux plaisirs de la mer, la montagne de Portofino, faisant partie du parc naturel régional du même nom, est un but d’excursion conseillé.

Amoureux de la faune et de la flore, vous trouverez votre compte dans la zone marine protégée de Portofino, où règnent en maître les gorgones, les coralligènes et les herbiers de Posidonie.

Sites historiques et culturels

- Le château de Dragonara (en italien Castle della Dragonara) : cet imposant manoir du xiiie siècle fut le théâtre des guerres médiévales qui ont opposé les autorités génoises au royaume de Milan et au royaume de Visconti. L’emplacement en front de mer a été intentionnel afin de garder un œil sur les flibustiers qui polluaient les rivages de Ligure. Ne manquez pas cette icône emblématique de Camogli. Même si l’architecture militaire ne vous dit rien, le château vaut le détour parce qu’il donne une magnifique perspective sur le golfe Paradiso.

Églises remarquables

- La basilique Santa Maria Assunta : datant du Haut Moyen-âge, la magnifique basilique de style néoclassique est située en front de mer.

- L’église paroissiale de San Rocco : édifié en 1863 sur les ruines d’une ancienne chapelle, le sanctuaire de San Rocco surplombe par sa majesté le golfe Paradiso. L’intérieur de l’église est d’une beauté à couper le souffle, en ce sens qu’il abrite un maître-autel exécuté par Bernardo Schiaffino dans lequel il faut découvrir la magnifique toile de la Vierge de Carlo Dolci.

- Le sanctuaire de Notre-Dame-des-Bois : le site a été béni par une apparition miraculeuse de la Vierge.

Meilleur moment pour y aller

A l’image des autres stations balnéaires de la Ligurie, le climat de Camogli est sous l’influence de la Méditerranée : de longs étés torrides alternant avec des hivers extrêmement doux et pluvieux. Le mois d’octobre bat le record d’humidité (15 jours de pluie), tandis que juillet est le mois le plus sec. Néanmoins, de brèves précipitations peuvent survenir en été.

Pour faire un séjour sans fausse note à Camogli, il est conseillé de choisir des dates en plein été, soit entre juin et mi-septembre.

Comment se rendre à Camogli ?

Pour faire un séjour touristique à Camogli, l’avion, le train et le bateau sont tous à votre disposition.

La première chose à faire est de trouver un vol pour Gênes . Une poignée de compagnies aériennes, telles que KLM, AirFrance et Air Austral, opèrent des vols directs au départ de Paris. Les autres destinations de départ sont Munich, Londres, Barcelone, Madrid et Rome. L’aéroport de Gênes, connu sous le nom de Gênes-Christophe-Colombe, est à 30 km et quelques du centre-ville de Camogli. Le trajet dure 1 h tout au plus en prenant un bus de la Compagnie de transport provinciale (ATP) ou 27 min en montant à bord d’un taxi.

Si la météo est favorable, des services de ferry font un aller-retour entre Gênes et Camogli. Les points de départ se trouvent au Vieux Port ou au Rapallo.

Pour arriver à Camogli par le rail, le touriste peut prendre le train depuis la gare de Gênes-Brignole et s’arrêter à la gare Camogli-San-Fruttuoso.

Avec autant de moyens de transport disponibles, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas venir à la station balnéaire de Camogli.

Vous aimerez aussi…

- faire une visite hors du temps au château de Dragonara ;

- prendre en photo le très célèbre Christ des Abysses ;

- explorer la beauté des fonds marins de la baie de San Fruttuoso ;

- vous bronzer à volonté sur les plages de sable blanc ;

- admirer le coucher de soleil sur le port ;

- découvrir les excellents plats de mer de Camogli ;

- faire une navigation de plaisance sur la Riviera du Levant et voir des sites naturels de toute beauté ;

- apprécier les trésors artistiques de la basilique Santa Maria Assunta.

Bonjour

Je suis Ketty de "Mandala Tour ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
39 095 508959