Parc des Cinque Terre

Les Cinque Terre désignent cinq villages balnéaires en Italie du Nord-Ouest, longeant la merveilleuse riviera du Levant. Connue tant pour la qualité de ses vignobles que pour ses villages perchés en montagne, la destination a reçu ses lettres de noblesse dans le domaine du tourisme. Zoom.

Introduction

Alternative aux vacances d’été en Corse ou dans les Bouches-du-Rhône, le littoral des Cinque Terre attire chaque année un flot de touristes. De Vernazza à Riomaggiore, de Manarola à Corniglia, en commençant par le centre historique de Monterosso, c’est un véritable coup de cœur de voir des villages bâtis à flanc de falaise, avec des cultures soigneusement aménagées en terrasse pour adoucir un relief rebelle. À 80 km de Gênes, le chef-lieu de la Ligurie, les localités des Cinque Terre se distinguent de leur superbe rivale par une ambiance country, alliant le pittoresque des vignobles, le coloré des maisons de pêcheurs, le majestueux des forteresses génoises et l’inattendu de la cuisine marine. Envolez-vous vers Cinque Terre, joyau agréable de la Ligurie, et partez à la rencontre du sable, de la mer et des plages de rêve de la Méditerranée. 

Histoire

La légende parle d’anciens castrums romains installés sur les sites de Monterosso et Vernazza. Il est très probable que des équipages de chevaux passaient par la route côtière lorsqu’ils expédiaient les missives royales aux dépendances romaines. La racine latine des toponymes géographiques – comme Manarola (venant du latin Manium Arula, qui signifie petite ara du Mani), Vernazza (de l’adjectif verna ou « aborigène ») ou Volastra (du latin Vicus oleaster ou le pays des oliviers) – vient appuyer cette hypothèse.

Les sources documentaires avérées sur les Cinque Terre datent du xie siècle. La naissance des cinq villages est le résultat d’un double phénomène : la baisse de la menace des Sarrasins, d’un côté, et la poussée démographique, de l’autre, obligeant les communautés agricoles du Val di Vara à étendre leurs champs de vigne et d’oliviers près de la côte.

La république de Gênes tourna son regard vers Vernazza, dont le port prospère pouvait faire office de base navale stratégique dans sa politique d’unification des villes liguriennes. Le comte Nicolò Fieschi comptait Levanto, Riomaggiore et quatre autres terroirs des Cinque Terre parmi ses propriétés privées, mais il fut contraint de les céder en 1276 à la République.

Du xive au xviiie siècle, les Cinque Terre ont connu un âge d’or sous l’autorité génoise. L’architecture militaire et religieuse a atteint des sommets ; des citadelles, manoirs et tours fortifiées, aussi impressionnants les uns que les autres, ont été érigés pour décourager les pirates turcs. Les vins du terroir ont été exportés partout en Europe, ce qui a valu aux Cinque Terre un rayonnement international.

Après la chute de la France napoléonienne, les Cinq Terre passèrent aux mains du royaume de Sardaignes en 1815, avant d’être conquis 46 ans plus tard par le royaume d’Italie.

Aujourd’hui

Les années 1870 voient l’avènement du tourisme dans les Cinque Terre, consacré par le projet du chemin de fer Gênes-Pise qui allait ouvrir les côtes de Ligurie au reste du monde.

Huile d’olive, vignobles, basilics et agrumes forment les principales ressources de l’agriculture locale. L’industrie de la pêche est également très active, en particulier à Monterosso. Il n’est pas rare de rencontrer des fermes pratiquant l’apiculture : le miel d’acacia, le miel de châtaignier et les glaces au miel sont des délices du terroir à tester absolument.

La première moitié du xixe siècle a vu exploser le nombre d’émigrés, les paysans tentant d’échapper à la misère ainsi qu’à la pénibilité du travail agricole. Par la suite, l’exode de main-d’œuvre s’est stabilisé, grâce à la nouvelle source de revenu liée au tourisme. La floraison des établissements d’accueil, comme la restauration, les chambres d’hôtes et les hôtels de luxe, en est la preuve. Beaucoup de fermiers ont abandonné la production de masse pour se convertir vers les vins de qualité.

Destination de plus en plus prisée, les Cinque Terre font partie d’un paysage agraire unique au monde salué par l’Unesco, qui l’a ajouté dès 1997 sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité. Vous reviendrez contents, ébahis et enrichis culturellement de votre voyage.

Lieux d’intérêt incontournables

Les cinq bourgs de Vernazza, Riomaggiore, Manarola, Corniglia et Monterosso abritent un patrimoine naturel et religieux d’exception. 

Parc national des Cinque Terre

Institué en 1999, le parc naturel des Cinque Terre est la plus petite des aires protégées italiennes, mais ses 38,60 km2 laissent place à des sites effectivement insolites : côte rocheuse, pentes abruptes, grottes taillées par les vagues, garrigues, paysages de lande couronnés de pins, de chênes verts et de chênes –lièges… Le paradis des randonneurs se trouve assurément ici.

Parmi la faune sauvage de la réserve, on peut recenser le faucon pèlerin, qui attrape ses proies par un vol en piqué, le grand corbeau, la couleuvre d’Esculape ainsi que des mammifères plus communs tels que le renard ou le sanglier. Le meilleur du parc est à découvrir dans ses espèces marines, notamment les herbiers de Posidonie.

Églises

Les villages ont pu conserver les traces de leur passé médiéval à travers les édifices religieux.

  • Le monastère des Pères Capucins, Monterosso : merveilleusement suspendu sur un promontoire rocheux, ce monastère est un but d’excursion apprécié. Inauguré en 1623, il appartenait d’abord aux Franciscains. En 1810, les officiers de Napoléon l’ont réquisitionné pour en faire leur garnison jusqu’en 1816, où le site reprit sa fonction d’église. Le touriste sera ravi d’y découvrir des tableaux religieux de Bernardo Castello et d’Antoine van Dyck.
  • La chapelle San Giovanni Battista, Riomaggiore : fondée en 1340, à en croire l’épitaphe de la façade, la chapelle gothique est érigée en hommage au noble prophète Jean-Baptiste. Attardez-vous sur la sublime rosace en marbre blanc avant d’admirer les pièces artistiques à l’intérieur.
  • Le sanctuaire de San Pietro, Corniglia : l’église de San Pietro, dont les premières pierres furent posées en 1334, est un chef-d’œuvre incontestable de l’art gothique ligure. À voir : la fenêtre en rosace, le plafond décoré de lumineuses fresques et les tableaux de peinture de Prospero Luxardi. Pour information, San Pietro est le patron du hameau de Corniglia, et sa fête se tient le 29 juin de chaque année.
  • Le Sanctuaire de Nostra Signora di Soviore, Monterosso: située à 418 m au-dessus du niveau de la mer, le sanctuaire de Notre-Dame du Sauveur plonge ses racines à l’époque romaine. Des preuves manuscrites montrent que le site a reçu la visite de l’empereur Otton III vers l’an 996. La statue en bois de la Vierge Marie est sa principale attraction. À notre connaissance, c’est la toute première église de la Ligurie.

Plages touristiques

  • La plage Fegina: Vibrante, joyeuse et animée, la plage de Fegina est idéale pour profiter de la baignade et du transat. Criques, sable fin et pins parasols… Les touristes y viennent pour s’enivrer de la dolce vita italienne. Après la promenade, il faut à tout prix savourer la « foccacia », une préparation de pizza assaisonnée d’oignon, de fromage, de fines herbes et d’huile d’olive. Facile d’accès, la station balnéaire de Fegina à Monterosso est la plus touristique des Cinque Terre.

Seul bémol : site zéro « voiture » reste en vigueur, les immobiliers de luxe ont investi la plage, dont l’authenticité est perdue.

  • La plage de Guvano, qui se trouve à 15 minutes de marche en suivant le « sentier Azzurro », est également magnifique. Lovée dans une baie aux eaux calmes, elle fait la réputation de Corniglia auprès des touristes. Cela dit, évitez de vous y rendre si vous prévoyez des vacances en famille dans les Cinque Terre. La plage est dédiée aux nudistes.

Quand se rendre dans les Cinque Terre ?

Les villages des Cinque Terre profitent de la douceur du climat méditerranéen. Les hivers sont modérés et les étés sont secs, avec un ensoleillement supérieur à 8  heures par jour. La température moyenne varie autour de 20o C entre juin et septembre. Les températures les plus basses avoisinent les 9o C. Il n’existe donc pas de meilleure saison si vous venez pour un séjour dans les Cinque Terre. Si vous aimez la plage, choisissez des dates entre juin et septembre. Mais l’hiver est aussi agréable si vous voyagez avec des enfants. Ces derniers seront aux anges en visitant la plus grande crèche au monde.

Se déplacer

Les Cinque Terre ont le statut de « zone sans voiture », où la circulation routière est interdite. Pour faire le tour des villages, des sentiers de randonnée ont été aménagés à l’intention des plaisanciers. Le train et le bateau sont les moyens de transport les plus populaires, sans oublier les minibus écologiques pour les touristes sensibles aux exigences de l’économie verte.

Vous aimerez…

- Faire une randonnée à pied parmi les vignes et les vergers d’oliviers

- Lézarder sur la plage de Fegina, dans la station balnéaire de Monterosso

- Apprécier la riche, créative et savoureuse cuisine des Cinque Terre

- Découvrir l’héritage médiéval de Corniglia

- Prendre en photo les maisons colorées agglutinées sur le port de Manarola

- Faire un trek au sanctuaire de Notre-Dame de Montenero, un monument emblématique de Riomaggiore

- Observer le va-et-vient des bateaux de pêche

- Faire une pêche sportive

- Profiter de la plongée sous-marine au parc régional des Cinque Terre

Bonjour

Je suis Ketty de "Mandala Tour ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
39 095 508959