Bologne

S’étendant de la plaine du Pô à la ceinture alpine des Appenins, Bologne est une étape obligée pour un voyage inoubliable en Italie du Nord. Mélangeant histoire et modernité, cette ville-musée résume l’Italie de légendes qui n’ont pas fini de nous captiver, celles qui gardent les merveilles du passé en restant dans l’air du temps.. Elle fait jeu égal avec Venise et Florence pour larichesse de ses musées et l’héritagede l’architecture baroque, médiévale et Renaissance. Pourtant, Bologne est peu connue et beaucoup moins à la mode par rapport à ses villes jumelles. Une raison de plus pour y aller ! Ville d’art, ville d’histoire et ville-jardin, Bologne est aussi une destination de bouche qui saura surprendre vos palais !

Histoire

Depuis le Xe siècle av. J.-C., Bologne était déjà habitée par l’un des plus importants peuples celtes de l’âge de fer, les Boïens. Quelques années plus tard, la ville fut fortifiée et devint une municipalité sous les Romains. Aujourd’hui, il reste encore quelques traces visibles de leur présence à travers les sièclesdes Huns, des Goths, des Lombards, des Fran cs, des Autrichiens et des Français.

En 2000, la ville de Bologne fut déclarée comme étant l a capitale européenne de la culture. Puis, en 2006, elle a été nommée « ville UNESCO de musique ». De nos jours, la cité est devenue un important centre agricole, industriel, financier et de transport.

Visiter Bologne

Lors de votre circuit en Italie, pensez à faireune virée de charme à Bologne. Capitale de la région Emilie-Romagne, Bologn e est la septième plus grande ville d’Italie avec une zone métropolitaine de 1 million d’habitants.

Abritant de nombreuses maison s d’artistes et de personnalités célèbre s, comme Giorgio Morandi, Guido Reni, Guercino, Aspertini, Mozart, Carducci, Dante, Rossini et Guglielme, cette cité possède l’un des centres historiques les plus grands et les mieux conservés parmi les villes italiennes. Par ailleurs, elle est nommée « le savant » pour son ancienne université.

En plein cœur de Bologne, la Piazza Maggiore, place de grande importance historique, se présente devant vous. De grands monuments architecturaux y sont rassemblés, témoignant de l’influence du catholicisme romain. Le Palazzo del Podestà (palais du Podestat), achevé en 1200, est le plus ancien édifice de la place, un palais de magistrature où le podestat rendait la justice et réglait les affaires litigieuses ; admirez le clocher Torre Dell’Arengo qui le surplombe, utilisé autrefois lors de l’annonce d’évènements officiels. De style initialement roman, la façade du palais a été recréée à la Renaissance. Face au palais du Podestat, laBasilica di San Petronio (basilique San Petronio ) illustre l’exubérance de l’art gothique italien ; jetez un coup d’œil aux sculptures religieuses qui ornent son portail d’entrée : Eve qui donne le fruit défendu à Adam, le chérubin expulsant les pécheurs du jardin d’éden, la ligature d’Isaac par son père… La basilique est réputée être la cinquième plus grande église du monde. Retrouvez aussi le Palazzo d’Accursio (palais d’Accursio) où se trouvent l’hôtel de ville et le Palazzo dei Banchi, à côté duquel se dresse le premier siège du centre universitaire de Bologne.

En sortant de la Grande Place, plusieurs sites touristiques attendent d’être visités. Parmi ces derniers, partez à la découverte des musées et galeries d’art. A u Musée archéologique, remontez à l’époque des Étrusques et plongez dans l’univers primitif de ces peuples de bergers. Découvrez les trésors culturels de l’ancien Egypte, du peuple celte et gréco-romain. Faites un tour au Musée juif, qui se trouve au sein du palais Pannolini. Les traits distinctifs de l’identité juive y sont exposés à travers des livres, conférences et présentations vidéo. Les amateurs de découvertes scientifiques trouveront assurément leur compte dans les musées universitaires comme le musée Pozzi. Toutefois, la Galerie d’art, connue autrement sous le terme « Pinacothèque nationale », est le musée phare de la ville, avec son importante collection de tableaux de maître couvrant la période du xiiie au xviiie siècle :Les Noces de Cana de Gaetano Gandolfi, le Crucifix de Maestro Giuntesco, la Flagellation du Christ de Denis Calvaert… Vous conviendrez que les maîtres italiens, florentins et bolonais ont excellé dans les peintures religieuses.

Programmez une sortie en plein air et observez sur place les édifices et sculptures qui se succèdent d’une rue à l’autre : l’église de San Luca, l’église de la Chies a del la Santa, les portiques, le palazz o Poggi, les canaux, la fontaine de Neptune par Giambologna ainsi que les tours médiéva ux. Ces derniers comprennent les deux tours symboliques de la ville, notamment la tour Asinelli (98 m) et sa jumelle la tour Garisenda (48 m).

Bologne est également appelée La Grassa (La Graisse) en raison de sa tradition culinaire. Dans son rayon gastronomie, elle promet aux fins gourmets une explosion de goûts et de saveurs. Parmi les plats typiques de la région se trouvent les tortellinis, les tagliatelles, les lasagnes et le ragoût.

Climat

Bologne bénéficie d’un climat subtropical humide avec des hivers froids et humides ainsi que des étés chauds et moites. Pour un séjour sans soucis, visitez la ville entre les mois de mars et d’octobre. Evitez de prendre des dates en juillet et août, car c’est la période des pluies. De plus, la plupart des magasins et restaurants ferment durant cette période.

Comment s’y rendre ?

- En avion

La ville de Bologne est correctement desservie par air. L’aéroport international de Guglielmo Marconi, dit plus simplement aéroport de Bologne, accueille à la fois des vols domestiques et internationaux. Il se situe à 6 km du centre de l’agglomération. Trois vols quotidiens exploitent la ligne Bologne-Paris. L’aéroport de Bologne dessert également d’autres villes d’Europe comme Munich, Valence, Londres, Edinbourg ou Barcelone.

A la sortie de l’aéroport, vous pouvez prendre un taxi ou vous glisser dans l’Aerobus (une ligne de bus spéciale) pour rejoindre la gare de Bologne-Centrale (Stazione Centrale). Les bus partent environ toutes les 11 minutes et le prix de la course est de 6 €. De là, le centre-ville est accessible à pied ou en prenant un autre bus.

Si vous prenez un vol de nuit et que l’avion atterrit au-delà de 21 h 30, il n’y aura plus de services de bus. Comptez 23 € pour le taxi, avec une petite marge de négociation.

- En train

Grâce à son emplacement central, Bologne possède un transport ferroviaire étendu qui le relie au nord et au centre de l’Italie. De nombreux trains partent depuis Bologne à destination de Venise, Florence, Milan, Ferrare et Rome.

Si vous êtes un amateur de chemin de fer, sachez qu’il existe un train de nuit effectuant la correspondance entre Paris Bercy et Bologne. Le trajet dure 13 heures.

- En voiture

Par voie routière, Bologne est facilement accessible depuis d’autres villes italiennes via les autoroutes A1, A13 et A14. Elle se trouve être également desservie par un vaste réseau de lignes de bus publics, telles que les lignes de trolleybus.

Comment se déplacer ?

Bologne peut parfaitement être parcourue en bus ou en taxi. Des vélos sont aussi disponibles à la location auprès de certaines agences et hôtels. Cependant, si vous aimez la marche, il n’y a rien de mieux que de se déplacer à pied. D’ailleurs, c’est le meilleur moyen pour profiter des lieux d’intérêt de la ville.

Bonjour

Je suis Ketty de "Mandala Tour ". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
39 095 508959