Brescia

Nichée au pied des Alpes, à quelques kilomètres des lacs de Garde et d’Iseo, Brescia est une magnifique ville-musée de Lombardie au nord de l’Italie. Si vous êtes en quête d’histoire, de trésors architecturaux, ou d’œuvres de peinture italiens et vénitiens, vos attentes ne seront pas déçues en visitant cette ville au visage médiéval. Pillée par les Romains en 187 av. J.-C. avant d’être annexée entre le xve et le xviii e siècle par la République de Venise, Brescia présente encore les vestiges de son passé. Ses musées thématiques, dont le musée Santa Guilia, inscrit au patrimoine de l’Unesco, ne se présentent comme des coups de cœur pour les voyageurs qui classent Brescia comme une destination de choix pour un périple inoubliable en Italie.

Histoire

Brescia fut habitée dès l’âge du bronze, sur la foi des trouvailles archéologiques, mais la sédentarisation des hommes à proprement parler n’apparaît qu’au ve siècle avant l’ère commune. Les Gaulois ont été les premiers habitants, mais ils furent vaincus par Jules César et passèrent sous l’autorité de Rome vers l’an 49 av. J.-C.

Durant l’Antiquité romaine, la ville se développa grâce à l’agriculture, au trafic du marbre et minier, devenant un pôle central du pays. Au Moyen Âge, les Lombards parvinrent à chasser les Byzantins et occupèrent Brescia , qui accueillit entre 568 et 774 un prestigieux duché doté de pouvoirs administratifs et militaires. Toutefois, il faut rendre justice à la République de Venise qui contribua le plus à la richesse sculpturale, architecturale et artistique de Brescia. Celle que les Vénitiens appelaient « Lombardie-Vénétie » vit une floraison d’églises et de monuments investir ses ruelles, comme l’église Santa Giulia, dont l’enchevêtrement de frises, de voûtes, d’arcades et de colonnes corinthiennes montre de beaux exploits architecturaux de la Renaissance.

Après des années troubles où les royaumes de France, d’Autriche et d’Italie s’étaient disputés, Brescia fut laissée à ses propres ressources. Elle fut par la suiterattachée au Royaume d’Italie à compter de 1860.

Actuellement, Brescia est devenu un centre agricole et une cité industrielle en plein développement. Elle compte un nombre important d’ industries mécaniques et pharmaceutiques, c’est aussi la ville qui fabrique les armes Beretta et Perazzi.

Présentation de la ville

Forte de 200 000 habitants, Brescia se présente comme uneagglomération joyeuse et dynamique. Elle est ladeuxième ville de Lombardie et letroisième centre industriel du pays. Cependant, c’est son riche patrimoine historique et architectural, révélé à travers ses ruelles, ses fontaines et ses places publiques, qui font de Brescia une destination touristique par excellence.

Pour une balade hors du temps, visitez le groupe de monuments du Forum romain, aménagé sur l’ancienne place de la ville. D’impressionnants vestiges de bâtiments publics subsistent, témoignant de l’épanouissement culturel et artistique de la Rome antique.

Construit en l’an 73 ap. J.-C., le capitolium ou le temple Capitolin était un lieu de culte fervent en l’honneur de Jupiter, Junon et Minerve. Laissé à l’abandon lors de l’avènement de l’ère chrétienne, le site a été partiellement restauré en 1826, les colonnes de style corinthien et les trois salles de derrière ayant été recomposées. Le socle en pierre sur lequel vous mettez le pied est le même que foulaient les païens du premier siècle. Le sol est enrichi de superbes mosaïques de sculptures et, à l’intérieur de la salle centrale, les autels, les épitaphes honorifiques et les stèles funéraires ont été parfaitement conservées.

A côté du temple romain, les ruines duthéâtre romain de Brixia se dressent devant vous . Sa forme hémicycle est encore visible, avec ses gradins concentriques où la foule acclamait les gladiateurs . La majeure partie du bâtiment a été ravagée par les flammes au ive siècle et par un tremblement de terre au ve siècle, hormis quelques ouvrages de maçonnerie . Lorsqu’on sait que le théâtre avait à l’origine une capacité d’accueil de 15 000 spectateurs, on imagine dans quelle mesure les Romains se livraient à des divertissements cruels. Fondé au ier siècle de notre ère, le sanctuaire républicain mérite aussi une visite, ne serait-ce que pour jeter un coup d’œil à ses délicates fresques murales et à la marqueterie du sol.

Conservant l’héritage architectural de l’empire romain, le Forum romain de Brixia est un site de grande valeur archéologique dans toute l’Italie.

Ne manquez pas non plus le complexe du monastère de Santa-Gulia, inscrit sur la prestigieuse liste de l’Unesco. La forme actuelle est fort différente de l’architecture d’origine, telle qu’elle a été commandée en 753 par le duc de Lombard Desiderio ; elle est plutôt l’aboutissement d’une reconstruction datant du xve siècle. Les principales parties du bâtiment sont la basilique de San Salvatore, ornée de stucs et de fresques du bas Moyen Âge, le chœur des religieuses où les nonnes écoutaient la messe à l’abri des regards des fidèles et l’église de Santa Maria in Solario dans laquelle il faut découvrir la croix du désir, une croix en bois majestueuse incrustée de 212 pierres précieuses. L’intérieur du monastère révèle une succession de fresques illustrant des scènes de l’évangile, notamment la vie et la passion du Christ. Le monastère de Santa-Gulia fait partie du musée du même nom.

Visitez la Piazza del Foro, la Piazza del Duomo, la Piazza della Loggia, la Piazza della Vittoria, le Duom o Vecchio, le Duom o Nuovo, le Tempio Capitolino, le complesso di Santa Giulia, le Broletto, le Teatro Grande, la Loggia et la Pinacothèque Tosio Martinengo.

Hormis les édifices historiques, vous pourrezpasser des moments d’émotion dans lesmusées archéologiques, dont le plus réputé estle Museo del l a Città ou Museo di Santa Guilia. Ce dernier compte parmi ses vastes collections des expositions locales, des découvertes archéologiques et des collections de toutes les périodes de l’histoire de Brescia. Cette ville abrite également d’autres musées intéressants comme le musée de Boario Terme, le musée de Valle Sabbia, le musée de Gottlengo et le musée de Sirmione .

Lors de votre circuit à Brescia, profitez d’une randonnée sur les routes sinueuses qui serpentent jusqu’à la colline Colle Cidneo. Sur place découvrez au sommet le Castello de la ville, un château construit sur des fondations romaines. Actuellement, l’endroit renferme un certain nombre de musées d’armes datant d e la période du Risorgimento italien.

Vous apprécierez également la gastronomi e qui tient une place importante dans l’histoire de la cité. Elle marie subtilement la cuisine traditionnelle et moderne. Émerveillez vos papilles avec le Bagoss, le gibier, le pigeon farci, les casoncelli, la saucisse de mouton, la Piadineria, et bien d’autres.

Climat

La ville de Brescia connaît un climat subtropical humide avec une température moyenne annuelle de 18,2o C, et un total de précipitations de 877 mm. La saison chaude se situe entre juin et août. Les hivers sont marqués par un froid mordant (de 10 à -3o C entre décembre et février). La pluie est inévitable même durant les mois les plus secs ; les mois d’avril, mai et novembre enregistrent le plus d’humidité. Pour profiter de ses vacances à Brescia, la saison la plus agréable est l’été, de juin à fin août.

Comment s’y rendre ?

Il est possible de rejoindre Brescia en avion, en train ou en voiture.

En avion, la ville dispose d’un petit aéroport à seulement 15 km du centre de la ville sur le territoire de la commune de Montichiari . Toutefois, vous pouvez choisir d’atterrir dans l’un des aéroports suivants : l’aéroport de Milan Orio al Serio (50 km), l’aéroport de Vérone VillaFranca (50 km), l’aéroport de Milan Linate (100 km) ainsi que l’aéroport de Milan Malpensa (150 km).

Pour un voyage en train, Brescia comprend trois gares, dont la gare principale : Stazione di Brescia, mais aussi la gare de Borgo San Giovanni ainsi que la gare de Brescia Scalo . En outre, la ville propose également un service de trains à grande vitesse reliant les villes de Rome, Milan, Naples, Turin, Bologne, Florence et Venise.

En ce qui concerne le réseau routier, la ville est très bien reliée au reste du nord de l’Italie par trois autoroutes, à savoir l’autoroute A4, A21 et A35.

Comment se déplacer ?

A Brescia, la marche reste la meilleure façon de se déplacer si l’on souhaite découvrir les tourbillons touristiques de la ville. Néanmoins vous avez la possibilité de prendrel’autobus, le métro ou une location de voiture.

Bonjour

Je suis Ketty de "Mandala Tour ". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
39 095 508959