Perugia

Derrière la Porta di San Pietro, au sein des églises solennelles, au fil des ruelles pavées vers les piazzas réhabilitées, l’histoire retentit partout dans la capitale de l’Ombrie. Heureusement, les universitaires du monde sont là pour aider Perugia à se décontracter.

Histoire

Perugia auparavant nommée Perusia comptait parmi les 12 lucomonies. L’année 310, elle fut le site d’un affrontement entre les Étrusques et les Romains. Au IXe siècle, Charlemagne et Louis le Pieux donnèrent leur accord pour que la ville devienne une propriété des Papes. Plus tard aux XIVe et XVe siècles, les rivalités entre les familles Baglioni, Oddi et Michelotti entraînèrent la chute de Perugia.

Perugia entra de nouveau dans une période noire en 1520, avec la décapitation de son seigneur Gianpaolo Baglioni à Rome, à l’ordre de Léon X. Pillée de ses œuvres d’art majeures par l’armée de Bonaparte en 1797, la cité fut finalement libérée de l’emprise papale une fois conquise par l’armée autrichienne en 1849. Elle intégra dès lors le Piémont avec les autres villes ombriennes.

Berceau de maîtres-peintres italiens

Perugia vit naître l’école ombrienne de la peinture. Le Pérugin y forma des artistes majeurs, à l’instar de Pinturicchio ou bien de Raphaël qui réalisa la partie supérieure de La Trinité dans la Chapelle San Severo de Perugia.

Perugia aujourd’hui

Bienvenue dans une ville-musée où les monuments emplissent de mélancolie. Mais au contact de sa population étudiante internationale, vous verrez, l’ambiance devient vite détendue à Perugia. Les piazzas, en dehors de leur importance historique, sont des lieux de rencontre où on respire la bonne humeur et la convivialité.

Un musée à ciel ouvert

Le centre historique de Perugia n’a pas beaucoup changé en 400 ans. Ses ruelles pavées et ses arches tamisées par un jeu d’ombres et de lumière, vous ramènent à l’époque médiévale. La Porta di San Pietro franchie, le voyage dans le temps commence. La basilique de San Domenico ouvre le bal avec ses anciennes statues et sa collection d’œuvres artistiques locales. Non loin, se trouve le couvent reconverti en musée archéologique national. Dirigez-vous ensuite vers la Piazza del Sopramuro d’où vous pouvez admirer le Palazzo del Capitano del Popolo et le palais de la vieille université.

Passée cette petite mise en situation, plongez dans l’histoire « profonde » de Perugia en visitant la Rocca Paolina. Autour de 1540, le pape Paul III ordonna la construction d’une forteresse au-dessus du centre-ville pour punir les Pérugins contestant la mise en place d’un nouvel impôt. Vous accédez à la Rocca via la Porta Marzia. Les galeries souterraines vous conduiront à des coins oubliés et des marchés insoupçonnés, mais aussi à un centre d’exposition contemporaine. Arrivé au sommet du complexe, à l’ombre des arbres du Jardin Carducci, profitez du panorama sur le reste de la ville.

Vie universitaire

La culture de l’étude s’enracine dans l’identité de Perugia. Au sein de ses deux grandes universités qui font la fierté du pays, les expériences culturelles complètent les programmes de cours afin d’assurer une compréhension ultime d’un domaine d’étude, de la langue et de la culture italienne en générale. Fondée en 1925, l’Université pour étrangers de Perugia est l’une des plus anciennes du genre en Italie et a sanctionné de nombreuses personnalités connues comme l’acteur autrichien Helmut Berger, le réalisateur américain Arthur Penn, le Prince Leka d'Albanie, etc.

Perugia et son côté festif

Le week-end, durant les vacances universitaires, ou tout bonnement à la fin des cours, la paisible Piazza Duomo se transforme en une scène pleine de vie. Alors que les touristes quittent peu à peu le lieu à la tombée du jour, il est de coutume pour les universitaires et les jeunes employés de s’y rendre en petite troupe pour se détendre. La musique est au rendez-vous, avec toutes sortes d’instruments : guitare, harmonica, percussions, chant, flûte… Le répertoire est vaste, comme la communauté cosmopolite, allant des chants du pays au reggae, en passant par Bob Dylan. L’endroit respire une ambiance conviviale, propice aux nouvelles amitiés. Certains restent tard sur place, tandis que d’autres poursuivent la soirée dans les bars et les clubs de la ville ; ce ne sont pas les adresses nocturnes qui manquent à Perugia !

Perugia accueille chaque année deux évènements de classe mondiale. Le premier se déroule en juillet et s’adresse aux passionnés de musique : le Festival de jazz de l’Ombrie. La scène principale est aménagée au cœur du centre historique. À l’affiche, vous aurez du jazz, du blues, de la pop et de l’alternatif. Les festivités se prolongent ensuite dans les bars et les cafés, mais aussi dans les ruelles. Le second évènement programmé autour du mois d’octobre ravira les gourmands : l’Eurochocolate. Ce festival met à l’honneur les œuvres originales et les nouveautés des artisans du cacao. À cette occasion, les stands alignés le long des murs de la cité proposent aux visiteurs un florilège d’activités gourmandes, éducatives et ludiques.

Climat

Perugia dans la région de l’Ombrie hérite d’un climat sublittoral. La température varie de 4.2 °C en janvier qui est le mois le plus froid, et à plus de 23 °C au cours du mois de juillet. Sur l’année, la température moyenne s’élève à 13 °C. Du côté des précipitations, la pluviométrie affiche un taux indicatif de 800 à 900 mm par an, avec des possibilités de neige en hiver.

Comment s’y rendre ?

Par voie routière, Perugia est accessible via trois artères, à savoir la E45 ou SS 3 bis, la jonction de l’autoroute 6 Bettolle-Perugia et la route Perugia-Ancône.

Via les chemins de fer, la ville accueille des trains de la ligne FCU Sansepolcro-Terni, de la RFI Foligno-Terontola et du Central Railway Umbria. Il existe différentes stations à Perugia en fonction de votre destination : la gare principale Perugia Fontivegge, Perugia Ponte San Giovanni, Perugia Capitini, Perugia Silvestrini, station de l’Université de Perugia, la gare de Perugia Sant'Anna, la Station Piscille et la gare de Perugia Pallotta.

Perugia dispose d’un aéroport créé dans le hameau de Sant'Egidio, à une douzaine de kilomètres à l’est de la cité.

Comment se déplacer ?

En dehors des bus classiques qui couvrent la majeure partie du territoire de Perugia et ses environs, une série de routes mécanisées serpentent à travers la lisière du centre historique et de la Rocca Paolina. Le minimétro de Perugia opère sur un circuit de 4 km au départ l’arrêt Pian di Massiano vers le centre de Pincetto, depuis lequel partent les escalators pour la vieille ville.

Si vous conduisez, sachez que la circulation des voitures est limitée à certains endroits de Perugia, notamment dans le centre. Préférez plutôt la marche pour mieux apprécier l’environnement de la cité.

Que faire à Perugia ?

- Explorer les galeries souterraines de la Rocca Paolina

- Admirer les fresques de la Chapelle San Severo de Perugia

- Découvrir la vie universitaire de la ville

- Assister aux cabarets jazz

- Vivre l’expérience du minimétro de Perugia, etc.

Ville
1 photo

Bonjour

Je suis Ketty de "Mandala Tour ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
39 095 508959